Message du chef de section secourisme de la DGSCGC

Message du chef de section secourisme de la DGSCGC

06 mai 2020


MESSAGE DU LT BACOUP Chef de section secourisme de la DGSCGC 
à l'approche de la sortie progressive du confinement, le 11 mai prochain, je vous apporte quelques informations sur les modalités de reprise des formations secourisme de la sécurité civile.


1-Formations unités d'enseignement de la sécurité civile:
Les médecins du conseil scientifique du CNPC et référents à l'ILCOR travaillent sur des modalités organisationnelles et techniques permettant d'adapter l'enseignement du PSC1 et des PSE1/2 aux risques de transmission du COVID-19. Elles seront également intégrées aux formations de formateurs de formateurs, formateurs et concepteurs. 
La reprise des formations ne pourra être envisagée uniquement qu'après la communication de ces éléments. L'objectif est de pouvoir reprendre les formations à partir du mois de juin prochain en priorisant les formations opérationnelles PSE1/2.


2-Formations continues:
La durée pendant laquelle le programme minimal de formation continue définie par l'instruction du 2 décembre 2019 doit être être réalisé est passée à deux ans. Les organismes publics et les associations agréées de formation ont donc jusqu'au 31 décembre 2021 pour réaliser les formations continues. Ainsi, les personnes effectuant leur formation continue 2020 ou 2021 verront leurs compétences maintenues jusqu'à une prochaine formation continue et, au plus tard, jusqu'au 31 décembre 2022. Les modalités du paragraphe 1 ci-dessus relatif aux unités d'enseignement de la sécurité civile seront également à appliquer.
Une nouvelle instruction sera diffusée pour officialiser cette modification. 


3-BNSSA:
Un arrêté est en cours de rédaction pour permettre aux apprenants formés avant le 17 mars 2020 de pouvoir passer leur examen. La reprise des formations BNSSA devra faire l'objet d'adaptation, notamment en ce qui concerne l'épreuve n°3. Le ministère des sports participe à ces travaux. L'objectif est de permettre aux collectivités d'avoir des surveillants dans l'hypothèse où les plages seraient ouvertes cet été. L'accès aux piscines publiques pour les formations BNSSA est encore aujourd'hui un point bloquant sur lequel nous travaillons. 


4-Jury:
Les jurys d'examen pourront être organisés par les préfectures dès la fin du confinement en respectant les mesures d'hygiène et les gestes de distanciation physique dit "barrières". Compte tenu de la crise sanitaire la présence d'un médecin n'est plus obligatoire jusqu'à nouvel ordre. Il ne sera pas remplacé au sein du jury.