Prime de feu à 25 et non 28 %, qui est responsable ?

Prime de feu à 25 et non 28 %, qui est responsable ?

18 juillet 2020

Le ministre vient d'annoncer la signature du décret portant la prime de feu de 19 à 25 %.

Qui est « responsable » de ces 25 % ? 

 

Petit rappel des faits :

 

Etape 1, avant 2012, plusieurs organisations syndicales réclament une revalorisation de la prime de feu. 28 %, c'est la demande historique qui s'inscrit dans de nombreux cahiers revendicatifs, celui de SUD en premier.

 

Etape 2, mai 2012, la DASC, composée d'organisations syndicales et de la FNSPF offre à toute la profession la superbe réforme que tout le monde connait. 

SUD, avec d'autres OS, a bataillé contre. En vain.. La réforme sera adoptée et s'en suivra des années de galère pour beaucoup de sapeurs-pompiers. 

 

Etape 3, 2019-2020, l'idée de la prime à 28 % est relancée. Toutes les OS s'allient dans « l'intersyndicale ». Toutes ? Non, un syndicat, SUD, résiste à la tentation de rejoindre un groupe composé des alliés d'hier et des ex de la DASC. 

Néanmoins, SUD participe aux mouvements initié par cette intersyndicale et en propose d'autres, inédits, comme le Village des Soldats du Feu, place de la République, à Paris.

 

Etape 4, 28 janvier 2020, l'intersyndicale annonce la fin du mouvement, satisfaite de la proposition du gouvernement, la prime de feu à 25 % est acquise. (Il ne reste plus que le décret à signer...)

 

Etape 5, retour en arrière, quelques jours avant la manif du 28 janvier, un syndicat, issu de l'intersyndicale et ex de la DASC, comptant une majorité de cadres parmi ses membres, négocie la fin du mouvement avec le gouvernement en échange de la prime à 25 % pour tous et explique aux autres que c'est « ça ou rien ». Ça sera la fin de l'intersyndicale...

 

Etape 6, la suite, SUD continue dans la droite ligne qu'il s'est fixé et détaille sa proposition d'une prime de risque avec un montant unique quelque soit le grade et qui va, pour les plus exposés, au delà des 28 %.

 

Celui qui se bat peut perdre...celui qui ne se bat pas a déjà tout perdu !

SUD, 1ère force syndicale alternative, se bat toujours...